Soutien scolaire

12
AVR
2016

Faire une fiche pour ses textes de français

Posted By :
Comments : Off

Avec un exemple, c’est plus simple !

Fiche bac du texte : Le nègre de Surinam

La carte d’identité du texte

Auteur, titre : Voltaire, Candide, « Le nègre de Surinam »

Objets d’étude : la question de l’homme

Genre : conte philosophique

Thème du texte : l’esclavage, traite des noirs

But(s) de l’auteur : dénoncer l’esclavage et l’insouciance des européens

Epoque : XVIIIème siècle

Mouvement littéraire : les Lumières.

Registre : ironique, satirique

L’explication du texte

Introduction :

 ♦ Auteur : Voltaire (1694 – 1778) est un des chefs de file des Lumières, mouvement s’opposant à l’obscurantisme qui prône la raison face à la croyance.

♦ Œuvre : Candide, écrit en 1759, est un conte philosophique (apologue) narrant l’apprentissage du monde extérieur du personnage éponyme.

 ♦ Texte : Dans « Le nègre de Surinam », Candide rencontre un esclave nègre évadé qui lui narre les horreurs qu’il a pu subir dans sa vie.

 ♦ Exemple de Problématique : En quoi cet extrait nous livre-t-il un violent réquisitoire contre l’esclavage ?

 Annonce du plan

 I/La simplicité et l’aspect attrayant d’un conte (visée divertissante)

 a) La composition et la domination de la parole

  •  – Peu de descriptions, beaucoup de paroles (parole prédominante) à la moitié de l’extrait : le nègre parle.
  •  – Le discours direct largement dominant

b) La fiction exotique

  •  – Animaux exotiques : « les singes et les perroquets » (l.36).
  •  – lieux éloignés d’Europe : « côte de Guinée » (l.19) « patagons » (l.19) « Surinam » (titre).
  •  – un nom aux sonorités assez exotiques : « Cacambo » (l.38)

c) Un locuteur anonyme / valeur généralisante

  •   le « nègre » n’a pas de nom à généralisation de l’« esclave » travaillant dans les champs de canne à sucre, ce n’est pas un cas isolé.

II/Un réquisitoire (visée morale)

a) Allusions aux faits historiques

  •  – « C’est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe » (l.17-18) à pour de la nourriture, on sacrifie des vies. † L’esclavage, la traite négrière.
  •  – « côte de Guinée » (l.19) à Afrique /// « Surinam » (titre) à Amérique. † Le commerce triangulaire.
  •  – « quand nous voulons nous enfuir, on nous coupe la jambe » (l.16) † Code Noir (1685)

b) Les contradictions des réactions de l’esclave

  •  – « J’attends mon maître, monsieur Vanderdendur (allitération en d, nom cruel et antipathique), le fameux négociant » (l.6-8) à soumission.
  •  – « maître » « négociant » « seigneurs » (l.7, 8, 22-23) à soumission générale des noirs aux blancs.
  •  – « fortune » à chance ≠ argent à relativité « ils n’ont pas fait la mienne » (l.25)

III. L’indignation de Voltaire, auteur engagé

a) Les sentiments perceptibles chez le héros Candide

  •  – « larmes » (l.40) « pleurant » (l.41) à pitié, compassion.
  •  – « abomination » (l.36) à il désapprouve les traitements infligés à l’esclave.

b) La critique de la religion

  •  – « fétiches hollandais » (l.27) à ironie à les prêtres européens en général.
  •  – « nous sommes tous enfants d’Adam, blancs et noirs » (l.29-30) ≠ esclavage à hypocrisie des religieux.

c) La critique de la philosophie de Pangloss

  •  – « O Pangloss ! […] il faudra à la fin que je renonce à ton optimisme. » (l.35-37) à renie à la philosophie de Pangloss : l’optimisme.
  •  – Chapitre 19 : vers la moitié du récit : Candide commence à se rendre compte que la philosophie de Pangloss (L’optimisme cache une réalité difficile à accepter).
  •  – « Hélas ! […] c’est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal » (l.38-40) à rajoute une couche et « Hélas » montre son qu’il se lasse.

   Conclusion :

  Bilan : Etape décisive dans l’évolution de Candide (désapprouve l’optimisme de Pangloss). Caractère infâme et ignoble de l’esclavagisme à descriptions pathétiques et ironiques.

  Ouverture : argument contre l’esclavage à De l’Esprit des lois = « De l’Esclavage des nègres » (1748) à Montesquieu (Lumières).

 

 

 

A propos de nous